Landmine Monitor 2021

En 2020, un nombre exceptionnellement élevé de victimes de mines terrestres et de restes explosifs de guerre a été enregistré.

Le Landmine Monitor présente chaque année un rapport sur les problèmes mondiaux liés aux mines antipersonnel et aux armes à sous-munitions, ainsi que sur leurs solutions. Les rapports se réfèrent toujours à l'année écoulée, dans ce cas, le Moniteur 2021 se réfère à l'année 2020.

Les États parties ont signalé le déminage de près de 146 km² de terrain, avec plus de 135 000 mines antipersonnel détruites. Cela représente une diminution de 6 % par rapport aux 156 km² déminés en 2019 et une augmentation de 10 % par rapport aux 122 270 mines détruites. 

Malheureusement, le rapport 2020 enregistre à nouveau un nombre élevé de victimes de mines antipersonnel et de restes explosifs de guerre. Cela est principalement dû à l'augmentation des conflits armés et de la contamination par des mines de type improvisé observée depuis 2015. Au moins 7 073 personnes ont été tuées ou blessées dans 54 pays et territoires, les mines - y compris les mines improvisées - étant responsables de la plupart des victimes (4 352, 62%). Le total 2020 représente une augmentation de plus de 20 % par rapport aux victimes enregistrées en 2019 (5 853) et représente plus du double du total annuel le plus bas (3 456 en 2013). Au moins la moitié des victimes civiles étaient des enfants.

Malgré la pandémie Covid, 33 donateurs ont fourni 565,2 millions de dollars US pour soutenir l'action antimines dans 44 États touchés et d'autres zones, un niveau de soutien similaire à celui de 2019.

La newsletter d’un monde sans mines

Dans notre newsletter, nous vous informons deux fois par an de nos projets et de l’action concrète que permet votre don.

Suivez-nous