ANGOLA

Déminage | Durée du projet : 2017–2019

La guerre a régné en Angola de 1975 à 2002, l'une des plus longues d’Afrique. Un million de personnes ont été expulsés, près de deux millions ont souffert de la faim. Les conséquences sont encore visibles et perceptibles aujourd’hui : de larges bandes de terre sont minées, en particulier des régions rurales et reculées. Jusqu’à aujourd’hui, près de 80 000 personnes ont été blessées ou tuées à cause de mines en Angola.

Le projet

MSM participe depuis 2017 au projet « 100 démineuses pour l’Angola » de the HALO Trust.

Par exemple : Luciana, fière démineuse

Luciana Tchiteculo est née en 1990 dans la province de Benguela en Angola. La guerre civile y sévissait alors depuis quinze ans déjà. Quand les armes ont fini par se taire, Luciana avait 12 ans et il y avait plus de mille champs de mines en Angola, la plupart dans des régions rurales difficiles d’accès. Les alentours de Balombo, ville d’origine de Luciana et de sa famille, étaient eux aussi fortement minés et pleins de restes de guerre.  Les accidents causés par les mines étaient nombreux, souvent avec le bétail. Dans l’une des régions les plus pauvres du monde, une telle perte menace l’existence de la famille. Un veau coûte là-bas 300 dollars américains et une vache même 900 dollars.

Aujourd’hui, Luciana est l’une des « 100 démineuses pour l’Angola » et contribue à rendre son pays plus sûr. Avant son travail pour HALO, elle était vendeuse, mais son salaire ne suffisait pas. Avec ses revenus de démineuse, elle peut enfin faire des projets pour l’avenir : elle a déjà acheté un lopin de terre. Elle peut aussi envoyer sa fille à l’école et même penser à une formation ou à des études. Luciana est fière et a gagné le respect de la population.

Ce que nous avons réalisé

L’histoire de Luciana montre ce que MSM peut réaliser avec les fonds des donateurs : une population qui n’a plus peur et qui peut utiliser ses terres, des femmes qui peuvent nourrir leur famille, des enfants qui reçoivent une meilleure éducation.

Résultats 2018

55 mines antipersonnel et 9 engins non explosés ont été identifiées et neutralisées.

43 834 mètres carrés de terrain ont été déminés par l'équipe féminine MsM puis rendus à la population.

147 personnes bénéficient à nouveau d'un accès sûr à leurs ressources agricoles.

Photos: The HALO Trust

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous