PROJETS RÉALISÉS

Bosnie-Herzégovine

Déminage, 2005-2019

Contexte :

La Bosnie-Herzégovine souffre de la plus importante contamination de restes explosifs de guerre en Europe. La guerre en Bosnie-Herzégovine, qui s'est déroulée entre 1992 et 1995, a laissé de nombreuses traces. Les restes explosifs de guerre empêchent de cultiver les terres agricoles, travail qui revêt une importance fondamentale pour le développement socio-économique du pays.

Le projet :

Monde sans Mines a mené des projets de déminage en Bosnie centrale depuis 2006. Depuis 2006, Monde sans Mines a mené à bien un à trois projets de déminage par an dans la municipalité de Gornji Vakuf-Uskoplje. En 2018 et 2019, cet effort ont été poursuivis dans la municipalité de Gornji Vakuf-Uskoplje. Nous avons coordonné les projets de déminage et de sensibilisation avec les autorités locales responsables et le BHMAC, l'agence nationale du déminage. Chaque année, environ 100.000 à 200.000 mètres carrés de terres agricoles pourraient être déminées.

Planification opérationnelle du déminage en Bosnie-Herzégovine
Planification opérationnelle du déminage en Bosnie-Herzégovine
Préparation de l'équipe de déminage
Préparation de l'équipe de déminage

Système SMART pour chien détecteur de mines

 

Contexte :

Les chiens sont réputés pour leur odorat exceptionnel. C’est la raison pour laquelle des équipes cynophiles sont depuis longtemps mises à contribution pour repérer les explosifs et localiser les mines. Mais pour savoir si une surface est contaminée, il convient de délimiter de petites parcelles et de les parcourir méticuleusement avec le chien en laisse.

Le projet :

L’équipement spécialement conçu, qui comprend une caméra, un GPS et une connexion wifi, est attaché sur le chien comme un sac à dos. Le guide surveille chaque mouvement de l’animal sur son smartphone et enregistre la position de la mine signalée par son complice à poils. Sans danger pour le chien Lors de la détection de mines, l’animal n’est jamais exposé au danger, son poids étant trop faible pour provoquer l’explosion de l’engin.  Le recours à cette solution permettrait de réduire idéalement jusqu’à 50% les coûts liés à la détection de mines.

Symbole de l’innovation helvétique, le système SMART a été développé par le Centre international de déminage humanitaire – Genève (CIDHG), en collaboration avec Digger DTR à Tavannes. Convaincue par l’efficacité de la technologie GPS, Monde sans Mines a financé les premiers dispositifs SMART.

Photos: Copyright@Johannes Müller

Un chien à la démonstration du Système SMART
Un chien à la démonstration du Système SMART
Les chiens sont spécialement formés pour travailler avec le Système SMART
Les chiens sont spécialement formés pour travailler avec le Système SMART

Somaliland

Déminage et éducation au risque, 2011-2013

La République du Somaliland est une région autonome située au nord-est de la Somalie. En 1991, le Somaliland a déclaré unilatéralement son indépendance de la Somalie, mais est toujours considéré internationalement comme faisant partie de la Somalie. Le Somaliland est très pauvre et sa population souffre souvent de la faim. En conséquence, des dizaines de milliers de personnes stockent dans leurs maisons ou leurs étables des munitions non explosées provenant des guerres frontalières avec l'Éthiopie. La population ramasse les mines et les projectiles de la guerre et espère pouvoir les vendre - souvent la population n'est pas pleinement consciente du danger que cela représente. Il est donc urgent de sensibiliser les gens aux risques.

En coopération avec le Danish Demining Group (DDG), notre partenaire local, de nombreux ateliers d'éducation aux risques ont été organisés pour la population civile entre 2011 et 2013. Comme l'équipe de formation était principalement composée de personnel local, elle a pu rapidement gagner la confiance des villageois. De nombreux dépôts de munition ont été remis par les villageois et ont été éliminés de manière professionnelle par l'équipe du WoM.

Somaliland : Des restes de munitions désarmées sont retirés d'une maison privée
Somaliland : Des restes de munitions désarmées sont retirés d'une maison privée

Nagorno-Karabakh

Retrait d’armes à sous-munitions, 2016-2017

Le conflit sur la région du Nagorno-Karabakh dans le Caucase du Sud dure depuis des décennies. Monde Sans Mines a travaillé avec le HALO Trust dans le Nagorno-Karabakh. Une équipe de déminage de huit hommes a systématiquement nettoyé la zone contaminée de 862 000 m2 autour des deux villages de Nerkin Horatagh et Mokratagh. Une deuxième équipe, composée de cinq membres, a effectué des opérations immédiates à la demande des utilisateurs des terres pour enlever les munitions explosives repérées et a également sensibilisé la population touchée au danger existant. 

Nagorno-Karabakh : trois membres de l'équipe de déminage
Nagorno-Karabakh : trois membres de l'équipe de déminage

Burundi

Déminage, éducation aux risques et formation des employés, 2007-2008

Le Burundi est le pays le plus densément peuplé de toute l'Afrique et l'un des pays les plus pauvres du monde. Depuis les années 1970, plusieurs conflits ont laissé derrière eux de nombreuses mines terrestres et des restes explosifs de guerre. Monde sans Mines a soutenu le travail de la FSD (Fondation Suisse de Déminage) et du MACC (Burundi Mine Action Center). Une surface totale de 23 038 mètres carrés a été déminée. Le projet comprenait également l'éducation aux risques pour la population locale.


Azerbaïdjan

Emergency Response Team, 2007-2008

Le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sur la région du Nagorno-Karabakh a conduit aux premiers affrontements sanglants en 1992. Le conflit a laissé la région frontalière fortement minée et contaminée par des restes explosifs de guerre. Monde sans Mines a soutenu une équipe de réponse d'urgence (Emergency Response Team - ERT) en Azerbaïdjan, composée de démineurs particulièrement qualifiés de l' "Azerbaijan National Agency for Mine Action". Entre 2007 et 2008, l'ERT a déminé une zone de 778 855 mètres carrés. Au total, 49 maisons, trois jardins, trois bâtiments scolaires et leurs environs ont été débarrassés des restes explosifs de guerre.

Azerbaïdjan : L'équipe de déminage au briefing
Azerbaïdjan : L'équipe de déminage au briefing

Cambodge

Matériel pour le déminage d'un site scolaire, 2004

Entre les années 1960 et 1998, divers groupes ont mené des batailles sanglantes pour le pouvoir au Cambodge. Aujourd'hui encore, le pays est fortement contaminé par des mines et des restes de munitions de guerre.
En 2004, la Fondation Monde sans Mines a reçu une demande de CO-OPERAID, qui voulait construire une école au Cambodge. Cependant, la zone devait d'abord être déminée. Monde Sans Mines a financé du matériel pour l'organisation de déminage MAG (Mine Advisory Group) pour une valeur totale de 36 000 CHF.


Mozambique

Déminage et éducation aux risques, 1999-2010

Entre 1977 et 1992, le Mozambique a souffert d'une guerre civile. Suite à des années de conflit, une grande partie du pays a été contaminée par des mines. Aujourd'hui, le pays est considéré comme exempt de mines. Jusqu'en 2011, Monde Sans Mines a ouvert une succursale au Mozambique afin de mieux coordonner et contrôler le travail sur place.

Entre 1999 et 2010, Monde Sans Mines a soutenu projets différents : Education aux risques par la radio (2009-2010), éducation aux risques par le cinéma et le théâtre (2009-2010), projet de livre : "Vergessene Minenfelder" (2000) et le déminage (1999-2008)

Tournage d'un film au Mozambique
Tournage d'un film au Mozambique
Mozambique - Deux démineurs
Mozambique - Deux démineurs

Albanie

Acquisition de véhicules, 2000-2001

Monde sans Mines a soutenu les activités de la Fédération suisse de lutte contre les mines en finançant un camion et quatre autres véhicules.


Suisse

Sensibilisation de la population Suisse, 2004-2006

Monde Sans Mines a informé les autorités, les médias, les organisations et la population suisse sur la situation dans les zones minées par le biais de son travail de presse et de diverses activités.

Développement technique d'une machine de déminage, 2004-2006

L'organisation Digger DTR, Tavannes, est active dans le domaine du déminage. Un groupe de jeunes ingénieurs enthousiastes a passé des mois de travail, dont certains sans rémunération, à mettre au point un dispositif de déminage plus maniable et plus résistant aux ondes de choc que ceux connus jusqu'alors. Monde sans Mines a soutenu le projet à hauteur de 25 000 CHF.
 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous