ZIMBABWE

Sensibilisation et déminage | Durée du projet : 2015–2021

La guerre d’indépendance des années 1970 continue de marquer la vie des populations à la frontière avec le Mozambique. L’une des ceintures de mines les plus denses du monde s’y trouve. 5500 mines ont été posées sur une longueur de 425 kilomètres au total, souvent juste à côté d’habitations, d’écoles, d’hôpitaux et même parfois sur des terres cultivées. La ceinture de mines empêche les hommes et le bétail d’accéder aux terres et à l’eau, complique le commerce ainsi que la circulation frontalière. Des accidents causés par des mines sur du bétail menacent régulièrement l’existence de familles d’agriculteurs. 

Le projet

Depuis 2015, MSM s’engage en collaboration avec HALO Trust dans le déminage et la sensibilisation à la frontière nord-est du Zimbabwe.

Au Zimbabwe, les mines se trouvent souvent près des routes
Au Zimbabwe, les mines se trouvent souvent près des routes
Un démineur au Zimbabwe teste son équipement
Un démineur au Zimbabwe teste son équipement

Par exemple: famille Chavhunga

Lorsque Tashinga Chavhunga s'est marié, il a obtenu avec son épouse la permission du chef de village pour construire leur maison près du village. Ils ignoraient néanmoins quelque chose : le terrain se trouvait juste à côté de deux champs de mines.

« Nous étions comme pris aux pièges », explique Tashinga. « Nous ne pouvions pas nous déplacer librement sur notre propre propriété. Nous avions très peur de laisser notre fils sans surveillance, ne serait-ce qu'un instant. »

Entre-temps, le secteur autour de sa maison a été déminé. La famille désire cultiver sa terre et acheter du bétail à l'avenir.

Ce que nous avons réalisé

Les déminages financés par MSM ont apporté beaucoup de joie dans le village de la famille Chavhunga grâce à la sécurité retrouvée. Mais pas seulement là-bas. La terre agraire restituée est indispensable à de nombreux endroits, pour que les recettes suffisent même dans les années de sécheresse. Grâce à la frontière désormais sécurisée avec le Mozambique, le commerce reprend. Les commerçants extérieurs aussi reviennent dans les villages de l’ancienne ceinture de mines.

Des locaux peuvent travailler comme démineurs dans les projets de MSM. Avec l’argent gagné, ils paient les frais de scolarité des enfants ou achètent du bétail, un nouveau toit ou un panneau solaire, et investissent ainsi dans un avenir meilleur.

Résultats 2019

958 mines antipersonnel ont été identifiées et neutralisées.

92 489 mètres carrés de terrain ont été rendus à la population.

1 241 personnes bénéficient à nouveau d'un accès en toute sécurité à la terre et aux infrastructures. 493 habitants ont reçu des informations sur les dangers liés aux mines et sur le bon comportement à adopter.

Photos: The HALO Trust

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous